23.6 C
Nice
7 octobre 2022
23.6 C
Nice
7 octobre 2022
spot_img
Inès Scharff
Inès Scharff
Journaliste pour Nice Premium depuis Janvier 2022

Derniers Articles

Protection des fonds marins : les campagnes de sensibilisation Écogestes Méditerranée et Inf’eau Mer 

4 min de lecture

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est une des destinations touristiques incontournables de l’été. Le littoral accueille chaque année jusqu’à 8 fois sa population habituelle. C’est donc pour cela que de nombreuses actions estivales sont déployées pour préserver la qualité des plages, du littoral et des fonds marins en Méditerranée, c’est le cas d’Écogestes Méditerranée et Inf’eau Mer.

Qui sont-ils ?

Écogestes Méditerranée est une campagne de sensibilisation des usagers de la mer, et plus particulièrement des plaisanciers le long de la façade méditerranéenne française. L’objectif est d’inciter à des changements de pratiques (équipement et comportement), afin de réduire leurs impacts sur la biodiversité marine.

Inf’eau mer est née à Cannes en 2001. Elle se déroule aujourd’hui sur le pourtour littoral des Régions Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur et de Corse et propose aux collectivités une action concrète de sensibilisation et d’information du grand public sur les enjeux liés à la mer et au littoral. 

Les campagnes 2022.

Cette année, les campagnes mettront particulièrement en lumière les thématiques de la protection de la Posidonie qu’elles soient en mer ou sur la plage puis la sensibilisation des plaisanciers. 

En effet, une vingtaine de structures d’éducation au développement durable et de gestionnaires de milieux sont présentes tout l’été sur les plages, au port et en mer pour rencontrer vacanciers, baigneurs et plaisanciers.
Ces échanges permettent de sensibiliser le public aux gestes, simples et respectueux du milieu marin, et aux actions d’adaptation au réchauffement climatique dans notre région.

• Des stands ludiques et éducatifs sont présents lors d’événements locaux et sur les plages pour informer un large public sur la mer et le littoral.

• Des rencontres de plaisanciers et de gestionnaires de ports sont organisées, à quai et sur l’eau, afin de les sensibiliser sur l’impact des pratiques sur le milieu marin. 

Objectif protection de la Posidonie en mer et sur la plage.

Qu’est-ce que la Posidonie ?

Posidonia Oceanica est une plante qui vit de la surface à 40 mètres de profondeur sur le littoral méditerranéen.
L’herbier formé par cette plante est un refuge pour un quart des espèces animales et végétales sous-marines. Véritable pôle de biodiversité, il produit de grandes quantités de matière végétale et d’oxygène. Il piège et fixe les sédiments, stabilise les fonds marins et stocke du carbone. De plus, sur le littoral, les feuilles mortes de Posidonie s’accumulent et forment des banquettes qui protègent les plages et atténuent leur érosion. Ce milieu de vie offre ainsi à de nombreuses espèces terrestres un lieu de reproduction et de nourrissage. 

Sensibilisation des plaisanciers.

La plaisance tient une place importante dans les activités du littoral. Cependant, les plaisanciers peu ou mal avertis peuvent affecter l’environnement marin à travers leur activité. Il s’agit donc de les sensibiliser aux impacts de leurs usages et de les accompagner vers des comportements plus respectueux des écosystèmes marins.

Plusieurs interventions se sont déroulées en ce mois de juillet sur la Côte d’Azur.

Les petits gestes pour agir en faveur de la protection des fonds marins.

  • Lorsque je me protège du soleil, favoriser un lait solaire plutôt qu’une huile ou une crème pour limiter la dispersion d’un produit gras en surface, ces produits freinent toute photosynthèse sous l’eau. 
  •  En tant que plaisancier souhaitant nettoyer sans polluer, je peux minimiser mon impact en utilisant des produits d’entretien et des savons d’origine végétale ou écolabellisés. 
  • J’accepte qu’un nettoyage sélectif de la plage soit réalisé par les communes, c’est-à-dire, accepter que les éléments naturels laissés par la mer, comme par exemple des feuilles ou des pelotes de Posidonie, doivent être laissées sur place lors du nettoyage. 
  • Afin de veiller à ne pas dégrader les fonds marins, lors du mouillage de mon bateau, j’évite d’ancrer dans les herbiers sous-marins de Posidonie. Je recherche des zones de sable et je positionne le bateau au-dessus de l’ancre avant de la remonter. 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les site Écogestes Méditerranée et Inf’eau Mer.

à lire

Reportages