29.1 C
Nice
6 juillet 2022
29.1 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img

Derniers Articles

Pourquoi vendre une voiture en pieces détachées est devenu plus populaire ces temps-ci

3 min de lecture

La vente de pièces détachées a connu un énorme bond depuis quelques années. C’est un marché florissant qui représente 33 milliards d’euros par an en France. Et l’engouement pour ce secteur ne risque pas de s’arrêter là. En effet, la vente de pièces détachées est devenue de plus en plus populaire en 2022. En plus des revendeurs spécialisés, des particuliers commencent à s’y intéresser aussi. Pourquoi ce marché plaît-t-il de plus en plus ? Quels sont les facteurs qui poussent à vouloir vendre une voiture en pièces détachées ? Nous en parlons.
Lancé pour la première fois en 1996, cet art de vivre est un véritable phénomène d’actualité mondiale. Elle consiste, en effet, à réaliser les choses par soi-même. Si aux premiers abords, cela fait référence aux jeunes filles passionnées de couture, les choses ont bien évolué. Aujourd’hui, c’est une pratique qui séduit aussi bien les femmes que les hommes. D’ailleurs, une étude démontre que 96 % des Français s’y sont déjà essayé. Le DIY ira même jusqu’à toucher certains secteurs à savoir l’univers de l’automobile. De ce fait, vendez votre voiture pour pièce, cela est financièrement intéressant.
Par ailleurs, l’explosion des pièces automobiles détachées proposées sur Internet n’a fait qu’accélérer le processus. Il faut noter que l’augmentation rapide de l’offre a provoqué un affaiblissement au niveau des prix. En réparant eux-mêmes leurs véhicules, les consommateurs arrivent alors à gratter quelques sous en plus. Le Do It Yourself leur évite de gaspiller leur argent.
La libéralisation du marché des pièces détachées en France
Le marché des pièces détachées en France est assez particulier. Tandis que les prix chutent de part et d’autre de la planète, on remarque une augmentation de 8 % entre 2019 et 2020. Les Français achètent alors leurs pièces détachées à 20 % plus cher que les habitants des pays voisins. De plus, il faut se rendre chez son constructeur aussi bien pour faire réparer que pour bénéficier de pièces de rechange. Celui-ci a visiblement la mainmise sur le secteur. Il souligne d’ailleurs que la réalisation de pièces automobiles relève d’une grande complexité technique, ce qui justifie leur coût.
Fort heureusement, la libéralisation des pièces détachées automobiles a été approuvée au mois d’août de l’année dernière, mettant fin au monopole des producteurs automobiles. Selon le conseil institutionnel, cette nouvelle loi sera mise en vigueur à partir du 1er janvier 2023. D’ici peu, les indépendants pourront alors commercialiser des pièces détachées telles que les pièces de vitrage et les pare-chocs. Selon l’Autorité de la concurrence, cette ouverture ferait diminuer les prix des pièces de l’ordre de 6 % à 15 %. Quant à l’UFC-Que-Choisir, celle-ci soutient que cela permettrait à la France de réaliser jusqu’à 415 millions d’euros d’économie par an. Dans tous les cas, cette libéralisation laissera la place à de nombreux entrepreneurs indépendants.

Pour de nombreux individus, le marché des pièces détachées intéresse. L’existence d’Internet a, en effet, permis de faciliter la commercialisation, tout en réduisant les coûts. Il y a aussi ce phénomène de réparation fait maison qui fait partie du mode de vie de la génération d’aujourd’hui. Enfin, l’ouverture du marché en Hexagone représente une véritable aubaine pour beaucoup de Français voulant vendre une voiture en pièces détachées.

à lire

Reportages