Récupération de Donnèe
25.2 C
Nice
25 juillet 2024

L’OGC Nice jusqu’au bout du rêve

Derniers Articles

Les niçois se sont imposés 2-0 sur leur pelouse hier soir face à Reims. Grâce à ce succès, les hommes de Claude Puel remontent provisoirement sur le podium.


Il fallait du sang froid pour éviter le piège tendu par le Stade de Reims. L’OGC Nice en a eu hier pour faire le boulot à domicile. Pourtant le club Champenois n’a pas démérité et joué sa carte à fond d’entrée de jeu. Le pressing haut des attaquants Charbonnier et De Preville a même quelque peu anesthésié Nice en tout début de partie.

Incapables d’enchaîner les passes et de mettre en place leur système de jeu habituel, les aiglons n’ont pas paniqué malgré un premier quart d’heure surprenant de la part de leurs adversaires. Un signe de maturité bienvenu pour une équipe aussi jeune. En gardant leur calme, les niçois ont pu faire valoir leur supériorité technique dès leur première situation développée. Ben Arfa élimine, semble s’emballer puis réussi à glisser son ballon à Valère Germain oublié dans la surface. L’attaquant prêté par Monaco pique son ballon et Nice mène 1-0 après 11 minutes de jeu. Rien ne sert de s’affoler.

Car une fois Nice devant, tout devient beaucoup plus compliqué pour son adversaire. Forcément, le pressing Rémois en a pris un coup. Marquer deux fois face à une défense en forme (1 seul but encaissé sur les 5 derniers matchs hors Paris) semble bien compliqué pour l’actuel 17ème de Ligue 1.

Surtout qu’une fois devant au tableau d’affichage, Koziello, Mendy et Seri mettent le pied sur la ballon et c’est tout l’OGC Nice qui reprend confiance en son jeu. De quoi terminer la première période avec près de 60% de possession de balle. Mais que serait le jeu du Gym sans les accélérations folles de Ben Arfa. Que serait cet OGC Nice sans ses coups de génie et ses buts ? Moins bien classé, ce serait une hypocrisie de ne pas le reconnaître. Et encore une fois le meneur de jeu niçois a marqué. Sur un penalty qu’il a lui-même obtenu à la 56e, Ben Arfa a tué le suspense pour hier soir. Parviendra-t-il à le faire au soir de la 38e pour la qualification en Ligue des Champions ? A la fin, c’est tout ce qui compte.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages