26.3 C
Nice
6 juillet 2022
26.3 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img
Lorenzo Sinic
Lorenzo Sinic
Journaliste pour Nice Premium depuis Juillet 2021. Responsable de la publication et des podcasts de Nice Premium. Rédacteur principal pour les catégories "Sport" et "OGC Nice".

Derniers Articles

OGC Nice – Finale de Coupe de France : grosse déception pour le Gym qui s’incline face à Nantes

3 min de lecture

L’OGC Nice se déplaçait ce samedi soir au Stade de France pour y jouer la 105e finale de l’histoire face au FC Nantes.


Ce sont les Aiglons qui ont le mieux démarré ce match en retranchant les Nantais dans leur camp et en gardant bien le ballon. Après plusieurs tentatives de centres et de combinaisons de passes dans l’axe du jeu, les niçois mettent déjà la pression sur le but nantais sans pour au moins se concrétiser des occasions. Les joueurs d’Antoine Kombouaré tentent de prendre les joueurs du Gym en contre, mais l’arrière-garde azuréenne n’est pas inquiétée.
Le premier coup de chaud de ce match arrive grâce à un exploit individuel d’Amine Gouiri qui après un super contrôle dans la surface arrive à faire la différence. Malheureusement, le niçois effectue une touche en trop et n’arrive pas à frapper.
C’est aux alentours de la 20e minute de jeu que les canaris vont vraiment poser le pied sur le ballon. Blas va s’offrir la première occasion bretonne de cette rencontre avec une frappe plein de malice qui met à contribution Bulka.
Quelques minutes, plus tard, Gouiri se procure une deuxième occasion dans cette rencontre. L’ancien lyonnais est servi par Boudaoui à l’entrée de la surface et tente sa chance vers la droite du but mais Jean-Charles Castelletto parvient à détourner en corner sur la droite.
Cette première mi-temps n’offrait que très peu de spectacle et d’occasions franches, mais l’intensité est bien présente dans les duels et dans l’activité des joueurs sur le terrain. Néanmoins, ce sont les niçois qui se sont montrés les plus dangereux.

Dès le début de seconde période, les joueurs du FC Nantes se montrent beaucoup volontaires et essayent de se projeter plus vers l’avant. Cela va payer immédiatement puisque sur un centre en première intention de Quentin Merlin, Hicham Boudaoui va toucher le ballon du bras. La main n’est pas volontaire et le bras n’est que très peu décollé, mais Frappart indique le point de penalty. Le capitaine et numéro 10 nantais va le transformer, 1-0 pour Nantes.
Après ce but concédé, les Aiglons se portent vers l’avant en essayant de faire les différences sur les côtés, mais la défense nantaise arrive toujours à avoir le dessus.
L’intégralité de cette seconde période va se résumer à une possession niçoise plutôt stérile qui va toujours essayer de chercher les côtés pour amener des centres dans la surface. Malgré plusieurs changements offensifs, les centres ne sont jamais précis et n’arrivent pas à trouver les attaquants.
Le Gym va quand même se procurer une grosse occasion juste après la 70e minute. C’est Khéphren Thuram qui trouve dans la surface Amine Gouiri qui se met sur son pied-droit et se heurte à Alban Lafont. Le gardien nantais n’arrive pas à capter le ballon qui revient sur Delort. L’algérien reprend en reprise, mais Lafont effectue un nouvel arrêt décisif.
Par deux fois, les supporters azuréens pensent obtenir un penalty, sur deux poussettes dans la surface. D’abord une sur Delort puis sur Kluivert, mais Frappart ne dit rien.
L’OGC Nice va tenter de revenir au score jusqu’à la dernière minute par les centres, mais les défenseurs Canaries sont impérial dans les airs et arrivent toujours à repousser les ballons.

C’est donc le FC Nantes qui va remporter cette rencontre et cette 105e Coupe de France. Les Aiglons ont concédé un but bête juste après le retour des vestiaires et la tactique offensive mise en place pour revenir au score n’a presque jamais posé de problème à la solide défense nantaise.
C’est avec beaucoup de déception que le Gym repart de Paris, il faudra encore attendre pour voir l’OGC Nice mettre fin à cette disette de 25 ans sans trophée.

à lire

Reportages