24.3 C
Nice
6 juillet 2022
24.3 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img
Lorenzo Sinic
Lorenzo Sinic
Journaliste pour Nice Premium depuis Juillet 2021. Responsable de la publication et des podcasts de Nice Premium. Rédacteur principal pour les catégories "Sport" et "OGC Nice".

Derniers Articles

OGC Nice : Christophe Galtier et la Coupe de France, une belle histoire d’amour

2 min de lecture

Ce samedi 7 mai, l’entraîneur azuréen va disputer avec l’OGC Nice une finale de Coupe de France. Un moment historique pour le club niçois mais pas inédit pour le coach du Gym.


L’heure va bientôt sonner ! À 21 h, le coup d’envoi de la 105e finale de Coupe de France qui se disputera entre l’OGC Nice et le FC Nantes sera donné.
Aucun joueur des deux effectifs n’a remporté cette compétition, mais ce n’est pas le cas des deux entraîneurs Christophe Galtier et Antoine Kombouaré.

En effet, dans sa carrière de joueur (1985-1999) et depuis ses débuts sur le banc de touche, Christophe Galtier s’est plusieurs fois disputé et gagné la CDF.

Sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, Galtier a consécutivement disputé deux finales (1986 et 1987) face aux Girondins de Bordeaux. L’OM perdra ces deux rencontres, mais Galtier trouvera par la suite le succès dans la compétition, mais pas comme joueur professionnel.

C’est en 2007 puis en 2008 en tant qu’entraîneur adjoint d’Alain Perrin que Christophe Galtier arrive à la remporter. D’abord avec Sochaux sous les ordres en battant… l’Olympique de Marseille, puis l’année suivante avec Lyon face au Paris Saint-Germain.

Dans sa carrière d’entraîneur principal qu’il a commencé en 2009 avec Saint-Etienne, Galtier a de nouveau réussi à se hisser en finale avec l’OGC Nice. Reste à voir si cette 5e finale de Coupe de France de sa carrière sera un troisième succès ou bien une troisième défaite.

Du côté d’Antoine Kombouaré, l’entraîneur des Canaris a remporté 3 fois la compétition nationale. À l’inverse de Galtier, c’est d’abord deux fois comme joueur avec le PSG en 1993 puis 1995 et en tant qu’entraîneur encore avec Paris en 2010. Le Kanak a également subi un revers en finale avec le club de la capitale en 2011.

à lire

Reportages