10.8 C
Nice
27 novembre 2022
10.8 C
Nice
27 novembre 2022
spot_img

Derniers Articles

Musée des Arts asiatiques: Les ateliers du musée Origami, Calligraphie chinoise ou japonaise, Sumi-e

2 min de lecture

Fidèle à sa vocation de sensibilisation aux arts asiatiques, le musée départemental des Arts asiatiques propose des ateliers d’Origami, ou l’art du pliage de papier japonais, calligraphie chinoise, Shufa, ou japonaise, Shodo, et art du dessin à l’encre, Sumi e.
Ils se déroulent les mercredis et samedis à 15 h, et sont ouverts aux adultes et aux enfants .

Origami, ou l’art du pliage de papier japonais par Keiko Yokoyama
Mercredi 16 mars

L’art du pliage de papier japonais, signe de bonne éducation japonaise, est transmis depuis de nombreuses générations. Sans colle ni découpage, l’origami compte des centaines de modèles de pliages, comme les trois fondamentaux : la grue (le plus représentatif de l’esthétique japonaise par sa finesse), la grenouille (le plus plastique), et le crabe (le plus élaboré). A côté des modèles
traditionnels, s’ajoutent sans cesse des créations contemporaines.

Calligraphie japonaise, Shodo, par Keiko Yokoyama
Samedi 26 mars

Le Shodo ou voie de la calligraphie est un art traditionnel japonais emprunt de spiritualité zen.
C’est une discipline de référence pour les maîtres de toutes les disciplines traditionnelles du Japon. Considéré comme le plus essentiel de tous les arts car il révèle le mieux l’esprit-coeur de l’artiste, le but de la calligraphie japonaise est moins de réaliser une « belle oeuvre » que de communier avec sa propre intuition

Calligraphie chinoise, Shufa, par Lin Chi-Yi
Samedi 12 et mercredi 23 mars

Parmi tous les arts, la calligraphie, Shufa, occupe en Chine une position privilégiée car les plus anciennes traditions chinoises prêtent à l’écriture un pouvoir magique : l’écriture est une prise de possession de l’univers dont elle sonde et perce les secrets. Bien que ce caractère sacré se soit progressivement estompé, la calligraphie constitue toujours une discipline spirituelle. Ainsi, moyen d’expression, la calligraphie permet à celui qui la pratique d’accomplir une expérience intérieure dont le but ultime est le perfectionnement de soi et la réalisation, par la création, d’une communion avec l’univers.

-Art du dessin à l’encre, Sumi-e, peinture à l’encre par Sonia Stella
Mercredi 30 mars
Le Sumi-e est l’art du dessin à l’encre, né en Chine puis codifié au Japon par les moines Zen dés le XIVe siècle. La technique utilisée est la même que dans les calligraphies chinoise et japonaise. Mais le Sumi-e représente une forme d’art à part entière : il s’agit plus de suggérer le sujet que d’en faire un portrait réaliste. Des lignes simples, tracées d’un seul trait d’encre noire semblent saisir l’essence même des choses.

-Musée des Arts asiatiques
Musée du Conseil général des Alpes-Maritimes
405, Promenade des Anglais – Arénas – 06200 Nice

à lire

Reportages