26.2 C
Nice
13 août 2022
26.2 C
Nice
13 août 2022
spot_img

Derniers Articles

Musée des Arts Asiatiques: initiation aux chants diphoniques

1 min de lecture

-Mercredi 2 et samedi 19 mars 2011 à partir de 14 h 30

-sous la direction artistique de Gérard Bertin.

Le chant diphonique est un art vocal très ancien, pratiqué dans toute la région de l’Altaï. Autrefois, les chanteurs qui y excellaient, étaient des bergers vivant sur les contreforts reculés de l’Ouest de la Mongolie.
Ce terme générique s’applique lorsqu’un chanteur superpose deux sons simultanément avec sa voix.
C’est une mélodie d’harmoniques qui est modulée au-dessus d’un son fondamental appelé bourdon.
Il existe, dans le monde, plusieurs traditions de chants de ce type. Elles sont pratiquées surtout là où résident les ethnies turco-mongoles, xalx, touva ou urianghai, bayad, zaghtshin et kalmouk, par les hommes le plus souvent mais aussi par les femmes.
Il existe aussi des traditions diphoniques au Tibet
comme au Japon.
En langue mongole, elles se nomment xöömij ou xöömei. Ce terme signifie
littéralement «pharynx», partie principale du corps qui sert à produire ces harmoniques.
On trouve donc, en Asie centrale, une multitude de techniques. Elles se regroupent sous deux styles principaux :
le xarxiraa (xöömij profond) et l’isgeree xöömij (xöömij sifflé).

-Le nombre de places étant limité, les réservations au 04 92 29 37 03 sont indispensables.
Tarifs : 10 euros par personne et par séance.
Prochaines dates : Mercredi 27 avril et samedi 16 avril, Mercredi 11 mai et samedi 28 mai et Mercredi 22 juin et samedi 11 juin

à lire

Reportages