23.3 C
Nice
15 août 2022
23.3 C
Nice
15 août 2022
spot_img

Derniers Articles

Christelle D’Intorni> Christian Estrosi : c’était du faux-semblant!

2 min de lecture

On connait la petite histoire de l’opposition systématique de la maire de Rimplas au Président de la Métropole. Positionnement politique ( elle est une fervente « ciottiste » ), question de tempérament ( elle aime péter le feu en séance publique en prononçant de vibrantes réquisitoires contre le Président) , réaction pour des ambitions frustrées au Conseil Régional comme laissent entendre ceux qui prétendent savoir le dessous des choses …

Cette fois-ci Christelle D’Intorni pensait avoir trouvé la brèche pour un gros coup : bloquer la validation du Plan Urbanisme métropolitain qui , voté en Conseil Métropolitain, devait être validé par chacune des communes de la métropole.

Prétendant un manque de financement des travaux de réhabilitation des travaux de sa commune – interprétation contestée par la Métropole – la « Calamity Jane » maralpine
brandissait son pistolet et menaçait de renverser la table.

Imaginez-vous que la petite commune de Rimplas , une centaine d’habitants, arrive à « bloquer » le PLU d’une métropole de 500000 habitants ?

Bien sur, il y a eu l’histoire de David contre Goliath mais c’était dans d’autres temps où le mythe et la réalité se confondaient.

Mais , peut-on s’imaginer ?, le pistolet n’était qu’une réplique et pouvait juste tirer des bouchons.

A ce point , c’était plus prudent de ne pas aller trop loin.

Donc , madame « Calamity Jane » * a découvert « l’intérêt général » et ,non sans une certaine prosopopée , a déclaré: :  » Avec ma majorité, nous avons décidé d’annuler le conseil municipal de ce jour ( ndlr : mardi). Nous ne délibérerons pas sur le PLUm. Notre silence vaudra accord tacite et le processus d’adoption du PLUm pourra se poursuivre. »


Beau joueur , le président de la Métropole Christian Estrosi a remercié Christelle D’Intorni « d’avoir compris que l’intérêt général devait prévaloir en toutes circonstances ».

Puis , que la Métropole « étudiera, comme cela était prévu » le financement des travaux de réhabilitation prévus à Rimplas, pour lesquels la Métropole avait demandé demande à cette commune d’y participer.

Conclusion: madame « Calamity Jean » , après son quart d’heure de célébrité , rentre dans les rangs, la Métropole mettra main au portefeuille.

Comment on dit « commedia dell’arte » en français ?

à lire

Reportages