21.8 C
Nice
17 août 2022
21.8 C
Nice
17 août 2022
spot_img

Derniers Articles

Le programme du week-end au Théatre du Port: l’Arrimage

2 min de lecture

-Samedis 5 et 12 mars à 16h00 au Théâtre du Port
5, Place de l’Ile de Beauté 06000 NICE

-L’ARRIMAGE
De et par Caroline Duval – Mise en scène : Fatiha Sadek – Musique : Mélanie Auclair
Scénographie, création lumière : Philippe Maurin – Costume : Sidonie Grlj – Régie : Frédo Piraino
Théâtre d’ombres : Marinette Tosi – Direction d’acteur : Philippe Lecomte – Poème sonore : Caroline Duval Réalisation graphique du tract : PinkLady – Photographies : Yves Rousguisto ADAGP
Production : BE – Administrateur de tournées : Laurent Nicolas

-Ce spectacle est disponible en version technique autonome (avec ou sans régisseur) et en conditions « Salle de spectacles ».
Bande-annonce disponible sur demande (réalisation : Christian Bascio).
Ce spectacle est dédié à Emie et Sélène.
Remerciements à Thierry Salerno – Théâtre du Tremplin et Philippe Lecomte – Cie Voix Public.

-Un spectacle qui s’adresse aux tout-petits…
Ce désir est né de mon expérience toute récente de maman. Quel moment plus fort que celui de l’arrivée de cet enfant, tellement abouti mais déjà en perpétuelle
évolution ? Quelle stupéfaction de constater avec quelle facilité il s’adapte, développe ses capacités physiques et cognitives, déploie ses modes de
communication.

Un voyageur marche sous la lumière des étoiles, une escarboucle sur sa tête.
Est-ce un escargot ? un limaçon ? un colimaçon ? Ses pas sont des cliquetis, sa gorge un bruissement, sa perche lumineuse un guide.
Il arrive jusqu’à un abri où il décide de fabriquer son nid.
Il s’étire, il baille, il piaille, il prend ses aises.
Mais son ventre gargouille et réclame !
Alors, il s’élance et croque, grignote, gobe, englouti.
Et, plus il dévore, plus il se déforme, plus il grandit et plus il se transforme…
Jusqu’à devenir… un être… extraordinaire…

« L’arrimage » s’adresse aux bébés qui marchent d’étoiles en étoiles, aux petits et aux grands enfants qui courent dans l’herbe et à leurs parents à qui ils donnent des ailes.

à lire

Reportages