24.6 C
Nice
15 août 2022
24.6 C
Nice
15 août 2022
spot_img

Derniers Articles

Le duo Muselier/Estrosi : « Notre priorité est le déconfinement des Alpes-Maritimes »

2 min de lecture

Le Premier Ministre a annoncé vendredi soir le confinement du département entier des Alpes-Maritimes pour 4 semaines, en raison d’un taux d’incidence supérieur à 400 et une forte pression hospitalière.


Si les élus azuréens, à l’exception du maire de Menton Jean-Claude Guibal qui s’est exprimé avec un laconique « autant cette décision est pénible, autant il en est difficile d’en faire la critique », ont profité de l’occasion pour une séance d’artillerie contre le Gouvernement, à partir de l’implacable Eric Ciotti qui a pulvérisé l’annonce d’un seul coup « inefficace et injuste ».

L’ennemi n°1 de tout gouvernement depuis 2012 a été suivi par le Président du Conseil départemental Charles-Ange Ginésy qui a fait état de son « stupeur », de Jean Leonetti, maire de Antibes, « c’est en grande partie incohérente » , David Lisnard, maire de Cannes, qui fustige « les incohérences » et les définit  » arbitraires », pour en finir avec Jérôme Viaud, maire de Grasse,  » c’est lamentable.

Entre les lignes, ce positionnement collectif s’adresse aussi en termes critiques envers le maire de Nice et Président de la Métropole Christian Estrosi qui, à leur dire , soutient à tort, même si indirectement, la ligne du Gouvernement.

Face à eux, l’élu niçois s’appuie son son alliance à toute épreuve avec le Président de la Région Renaud Muselier avec lequel il devrait former le ticket pour les prochaines élections régionales. Pour le duo, la priorité est  » le déconfinement des Alpes-Maritimes » dès que possible, et en tout cas avant le début de la campagne électorale. La barrière « 400 » de taux d’incidence est la ligne rouge qui faut rapidement franchir pour pouvoir demander au Gouvernement de revenir sur sa décision.

Le duo a annoncé trois actions de la Région pour passer sous les 400 de taux d’incidence dans les Alpes-Maritimes. Leur constat est simple : « Depuis 3 semaines, la baisse de la circulation du virus dans le département est claire : nous sommes passés de 640 à 418 d’incidence, et cette dynamique est en cours. Tous nos efforts doivent être tournés vers le passage au dessous de 400 de taux d’incidence, de façon à pouvoir rouvrir le plus tôt possible, et deconfiner les Alpes Maritimes. »

Bref, pour eux, il s’agit d’en sortir avec une note positive, pour ne pas donner des armes supplémentaires à leurs « amis ». Sûr, qu’ils seraient tentés de les utiliser!

à lire

Reportages