29.1 C
Nice
5 juillet 2022
29.1 C
Nice
5 juillet 2022
spot_img

Derniers Articles

Nice Premium soutient la journée internationale de la liberté de la presse

5 min de lecture

La Journée mondiale de la liberté de la presse a été instaurée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1993 après la tenue du Séminaire pour le développement d’une presse africaine indépendante et pluraliste. Depuis, le 3 mai, cette journée rend hommages aux miliers de journalistes qui se battent chaque jour pour la liberté de la presse.


© Roger H. Goun
© Roger H. Goun
Nice Premium se sent concerné par cette journée plus que n’importe quel autre média car cette liberté, il est vrai, a un prix. Le combat est quotidien pour apporter l’information et éviter les pièges. Notre support depuis toujours en ligne et à taille humaine nous a permis d’être impertinent, rapide et libre dans nos actes. Les acteurs de votre vie (politique, culturelle, sportive…) ont au fil des années, commencé à reconnaître notre moyen d’expression dans votre région. Désormais Nice Premium leur apporte une voix – et voie – supplémentaire dans le partage de leur travail et/ou de leurs passions auprès du public azuréen.

Ce public peut également compter sur Nice Premium pour l’éclairer et lui donner un regard différent sur l’actualité. Il peut également lui apporter d’autres informations et créer ainsi le maillage d’un contenu important où chacun peut se retrouver. Connaissez-vous le Torball ? Anne-Julie Clary ? Héliotrope ? etc. Ces acteurs quotidiens travaillent tous les jours pour vous informer, vous faire réfléchir et libérer votre esprit.

Alors, en essayant de ne pas sombrer dans une longue tirade nous confirmons que cette journée est indispensable. La liberté est dure à acquérir et à maintenir à Nice comme ailleurs en France. Moins sur notre territoire qu’ailleurs dans le monde c’est vrai, mais qu’il est dur de vous prouver notre volonté face à guerre fratricide constante. Qu’il est dur de trouver les ressources suffisantes pour publier chaque jour. Qu’il est difficile de trouver chaque mois l’essence financière suffisante pour continuer à vous informer. Ainsi, aujourd’hui plus que demain, la presse en général et Nice Premium en particulier a besoin de votre aide et de votre esprit critique car l’Homme a un besoin vital : posséder une information juste pour se forger ses opinions ou avancer dans ses idées.

Pour ne pas tomber dans le sensationnel et ne pas faire la promotion du négatif, Nice Premium sélectionne chaque jour, les évènements, personnalités ou actualités qui vous offriront une réelle valeur ajoutée.

Si notre objectif d’une information différente, libre, indépendante, intéressante et ouverte vous intéresse, n’hésitez pas à nous soutenir, parler de nous ou simplement nous écrire.

Vous êtes des milliers à nous suivre chaque jour, prouvez-nous votre force en nous donnant la vôtre.

La journée mondiale de la presse : un séminaire et 18 ans après

Ce séminaire s’est déroulé à Windhoek (Namibie), en 1991, et a conduit à l’adoption de la Déclaration de Windhoek sur la promotion de médias indépendants et pluralistes

La Déclaration de Windhoek exigeait l’établissement, le maintien et la promotion d’une presse pluraliste, libre et indépendante et mettait l’accent sur l’importance d’une presse libre pour le développement et la préservation de la démocratie au sein d’un État, ainsi que pour le développement économique. La Journée mondiale de la liberté de presse est célébrée le 3 mai de chaque année, date à laquelle la Déclaration de Windhoek a été adoptée.

Petit rappel…

Même si l’on célèbre depuis 1993 la Journée mondiale de la liberté de presse, celle-ci s’enracine encore plus loin dans l’histoire des Nations Unies.
Aujourd’hui, dans le monde entier, le 3 mai est devenu l’occasion d’informer le public à propos des violations du droit à la liberté d’expression et le moment de se rappeler que plusieurs journalistes risquent la mort ou la prison en transmettant la nouvelle aux gens.

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), qui coordonne chaque année les activités qui soulignent le 3 mai, la Journée mondiale de la liberté de presse, c’est :

-une journée d’action, qui favorise et permet de mettre sur pied des initiatives qui visent la défense de la liberté de la presse.
-une journée d’évaluation, afin de dresser le portrait de la liberté de la presse à travers le monde.
-une journée de rappel, qui permet de rappeler aux États le respect des engagements qu’ils ont pris envers la liberté de la presse.
-une journée d’alerte, pour alerter le public et accroître la sensibilisation à la cause de la liberté de la presse.
-une journée de réflexion, pour stimuler le débat parmi les professionnels des médias sur les problèmes qui touchent la liberté de la presse et l’éthique professionnelle.
-une journée commémorative en mémoire des journalistes qui ont perdu la vie pendant qu’ils exerçaient leur profession.
-une journée d’appui envers les médias qui sont victimes de mesures qui entravent la liberté de la presse ou qui visent à l’abolir.

Une seul arme….la presse

La liberté de la presse est considérée comme une pierre angulaire des droits de la personne et comme une assurance que les autres droits seront respectés. Elle favorise la transparence et une bonne gouvernance et représente, pour la société, la garantie que régnera une véritable justice. La liberté de la presse est le pont qui relie la compréhension et le savoir.
Elle est essentielle à l’échange d’idées entre les nations et les cultures, qui est lui-même une condition menant à une compréhension et à une coopération durables.

à lire

Reportages