20.9 C
Nice
1 octobre 2022
20.9 C
Nice
1 octobre 2022
spot_img

Derniers Articles

La solidarité au peuple ukrainien de Alpes-Maritimes Fraternité

2 min de lecture

« La solidarité, c’est l’autre nom de la fraternité » affirme cette association qui réunit les représentants des diverses mouvances cultuelles du territoire azuréenne et qui ouvre pour que chacun puisse s’exprimer sa foi en pleine liberté personnelle.

En ce moment difficile , c’est important qu’une voix de paix se lève dans l’espoir que le bruit des armes puisse se taire très prochainement.


« Sur le continent européen, la paix semblait devoir régner. Et pourtant, la guerre est à nouveau à nos portes.

Nous sommes tous saisis par l’inquiétude et la consternation, profondes et légitimes. Mais voici que se manifeste, en même temps, un élan de solidarité extraordinaire.

Nous saluons, avec admiration, les initiatives de tous, simples citoyens, associations et pouvoirs publics, pour l’accueil des réfugiés ukrainiens et le soutien aux populations assiégées, bombardées, résistantes.

La solidarité des actes est essentielle. Elle est aussi celle du cœur et de l’esprit. Devant la tragédie et le malheur que vivent d’autres êtres humains, notre humanité véritable est saisie de compassion. La compassion n’a pas de frontière. Elle se tourne vers toutes les victimes, elle ne rend pas un peuple responsable des décisions de ses dirigeants.

Pour les croyants, la solidarité se doit aussi d’être spirituelle. Partout, quels que soient les cultes, à l’échelle internationale comme locale, une prière fervente s’est élevée pour ceux qui subissent la guerre, pour les dirigeants de ce monde, pour la paix. Le mal, nous le croyons, ne gagne jamais !

Quelle que soit l’issue de cette guerre – que nous espérons la plus rapide possible -, une nouvelle situation internationale émergera. Les déséquilibres actuels risquent d’en être renforcés entre nord et sud, est et ouest, facteurs potentiels de conflits et migrations à venir. La crise alimentaire qui s’annonce, par exemple, touchera de plein fouet les pays les plus pauvres. La « solidarité de crise » qui est la nôtre appelle donc à une solidarité plus grande, une solidarité entre les peuples, les nations et les continents. »

à lire

Reportages