10.8 C
Nice
27 novembre 2022
10.8 C
Nice
27 novembre 2022
spot_img

Derniers Articles

Jeanne Augier à l’honneur au Gala de la Femme de Nice

4 min de lecture

Des paillettes, des lumières, de l’élégance …. mais nous nous égarons. Si, à première vue, cette manifestation peut paraître couverte de strass et de paillettes, derrière l’enluminure se cache un but : Le but de donner l’intégralité des bénéfices de la soirée à une association.

A la veille du Gala de la Femme, nous avons rencontré la femme qui se cache derrière cette organisation annuelle : Monique Peyrat.


Nice-Premium : Le 5 octobre prochain, le Gala de la Femme foulera les planches de l’Opéra de Nice pour la 11ème année, vous nous concoctez un programme aussi exquis que l’année dernière ?

Monique Peyrat : Chaque programme de l’Opéra de Nice colle à la personnalité de la femme de l’année. Cette année, c’est Madame Augier donc obligatoirement ça tournera autour de ce qui a fait les beaux jours de l’hôtel Négresco. Son mari Paul Augier a écrit un livre « Quand les grands ducs valsaient à Nice ». Le ballet de l’Opéra fera une création autour de la belle époque. Il y aura l’orchestre philharmonique, les muses qu’on a décoré ce matin. Ça se terminera sur un acte de La Bohême de Puccini. Puis un hommage sera rendu à Jeanne Augier qui recevra l’Arman de la femme. Cette année, ce sera une grande première car c’est Madame Arman en personne qui le remettra. Elle vient spécialement des Etats-Unis.

1-29.jpgN-P : Comment s’est fait le choix de la femme mise à l’honneur cette année ?

M.P. : L’idée de la femme de l’année, c’est quelqu’un qui a un rapport avec Nice. Sur les dix femmes, on a toujours choisi quelqu’un qui avait fait quelque chose pour Nice. L’année dernière, c’était Madame Bernadette Chirac car les Pièces Jaunes s’était arrêtée cette année là sur Nice. C’était la ville la plus impliquée et on avait récolté une important e somme d’argent. Madame Chirac avait accepté de répondre à tous les projets du CHU. On a également mis à l’honneur Madame Pompidou parce que nous allons avoir l’institut Alzheimer sur Nice. Et cette année, c’est Madame Augier. C’est une figure emblématique de la ville. L’hôtel Négresco est connu dans le monde entier.

N-P : L’année dernière, on s’était rencontré à l’occasion de ce gala et nous avions publié sur notre site notre entretien. A la suite de cette interview, il y a eu des commentaires dont un particulier que j’ai relevé : « Pourquoi ne pas rendre hommage à celle qui en a eu l’idée véritable ? »

M.P. : Moi (rires). C’est très gentil. Je suis très touchée mais comme c’est moi qui choisi la femme de l’année, je ne peux pas me choisir (Rires). Peut-être un jour, je ne serais plus en charge du Gala de la Femme ….

N-P : Ce sera donc une soirée inédite pour les spectateurs vendredi ?

M.P. : Oui, oui. Cette soirée a aussi un but caritatif. Les bénéfices de la soirée iront cette fois-ci a une association qui s’appelle « Enfant et Santé » Côte d’Azur-Corse qui se spécialise dans la recherche clinique pour la lutte contre le cancer et la leucémie et dont les fonds serviront à l’achat de matériel spécifiques pour le Service du Dr Nicolas Sirvent à l’Archet II. Une partie des fonds sera aussi reversée à une fondation créée par madame Augier « Misère humaine et animal « .

N-P : L’année dernière, vous avez eu l’audace de faire entrée du Hip Hop à l’opéra, qui je dois dire à plutôt été bien reçu. Du hip hop en 2007 aussi ?

M.P. : Non, on se renouvelle et puis ça ne colle pas tellement au Negresco.

2-53.jpg N-P : L’année dernière, Jean-Claude Brialy a participé au Gala de la Femme, une personnalité du monde du cinéma est-elle attendue ?

M.P. : Non, on avait eu Jean-Claude Brialy parce que c’était un ami intime de Madame Chirac. C’est d’ailleurs, elle-même qui l’avait fait venir. Mais, oui, effectivement, on devrait faire venir une personnalité.

N-P : Le Gala de la Femme c’est …

M.P. : C’est le 5 octobre et les places commencent à 8 euros et ça monte jusqu’à 75 euros. Tout le monde peut venir. Le Gala de la Femme n’est pas réservé aux privilégiés.

N-P : Outre le Gala de la Femme, vote association, Nice Présence, a d’autres projets ?

M.P. : Nice-Présence est surtout ancrée sur l’aide aux enfants défavorisés et aux personnes âgées. Cette année pour Noël, nous voudrions rendre hommage aux non-voyants. Il existe un appareil extra qui s’appelle « Top-Braille ». On souhaite l’offrir aux personnes aveugles. C’est madame Augier qui m’a donné cette idée. Il y a aussi le Noël des petits enfants, puis la galette des rois pour les seniors que l’on fait chaque année.

à lire

Reportages