29.1 C
Nice
6 juillet 2022
29.1 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img

Derniers Articles

« Il est possible de retourner étudier tout en étant responsable »

2 min de lecture

Les étudiants demandent toujours de l’aide. Malgré les annonces faites par le président la semaine dernière, ils continuent de manifester.


Les repas à 1€, création d’un chèque psy, retour en présentiel un jour par semaine. Les annonces faites par Emmanuel Macron sont une avancée. Mais celles-ci sont encore jugées insuffisantes. Aujourd’hui à Nice, deux mouvements face à la précarité étudiante ont eu lieu. La première s’est déroulée aux alentours de 10h30. Un regroupement sur la place Garibaldi, qui s’est ensuite transformé en cortège. Plusieurs pancartes, destinées à l’intention du président de la République « Macron, ferme ta bouche et ouvre les facs » peut-on lire sur l’une d’entre elles. Les AED et AESH étaient également soutenus. Le manque de moyens mis en place ou encore la revalorisation des salaires a aussi été évoqué durant ce cortège. « Nous sommes les producteurs de demain, chacun a le droit à des études décentes, des conditions de travail décentes » a été scandé. Aujourd’hui, les étudiants sont dans le doute, et estiment ne pas être dans les meilleures conditions pour réaliser leurs études, et cela, depuis près d’un an.
webp.net-resizeimage_49_-3.jpg

La Face06 prend place à l’Université de Valrose

webp.net-resizeimage_47_-min.jpg

« Il est possible de retourner étudier tout en étant responsable ». La Face06 a également pris la décision de combattre la précarité étudiante et de dénoncer les conditions de travail. Dans le parc Valrose, le président de la Face06, Amaury Baudoux a appelé les étudiants à venir nombreux et s’asseoir sur la pelouse en signe de protestation. « Nous devons retourner sur les bancs de la faculté » a-t-il annoncé. Pour cause, le fait de suivre les cours en présentiel est un soutien d’ordre psychologique important. Être présent pendant 20% du temps « n’est clairement pas suffisant » pour Amaury Baudoux. Mais tout de même, il se réjouit des progrès effectués. En effet, il souligne qu’il y a quelques semaines de cela, les étudiants étaient peu considérés par le Gouvernement. « Merci Madame la Ministre pour les efforts qui ont été faits, mais ils ne sont pas encore suffisants » conclut le Président de la Face06.

à lire

Reportages