24.3 C
Nice
6 juillet 2022
24.3 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img

Derniers Articles

Guerre en Ukraine : ce qu’il faut retenir du « plan de résilience » annoncé par le Gouvernement

3 min de lecture

Ce plan est « évolutif », a prévenu Jean Castex, puisqu’il doit d’adapter à la situation ukrainienne.


L’Etat prendra en charge une partie des surcoûts de certaines entreprises

L’Etat va aider les entreprises très consommatrices d’énergie pour compenser les surcoûts engendrés par la flambée des cours depuis le déclenchement la guerre en Ukraine, a d’abord annoncé le Premier ministre. Cette aide concerne les entreprises dont les dépenses de gaz et d’électricité représentent « au moins 3% du chiffre d’affaires, et qui pourraient faire des pertes sur 2022 ». Elle doit permettre « la prise en charge de la moitié du surplus de leurs dépenses énergétiques », a détaillé le chef du gouvernement.

Les dépenses d’énergie représentent des coûts importants notamment pour les entreprises sidérurgiques, chimiques ou encore certaines activités agricoles, qui réclamaient des aides face à la flambée des cours du pétrole, du gaz et de l’électricité.

L’aide de 15 centimes au carburant est étendue au gaz naturel véhicule et au GPL
La remise à la pompe de 15 centimes par litre de carburant, accordée par le gouvernement à partir d’avril pour quatre mois, va, par ailleurs, être étendue au gaz naturel véhicule (GNV) et au gaz de pétrole liquéfié (GPL).

La remise sur les carburants « concernera tous les Français, sur le territoire métropolitain et dans les outre-mers, les particuliers comme tous les professionnels », a précisé Jean Castex. « Pourront notamment bénéficier de la mesure les routiers, les taxis et les transporteurs sanitaires, les agriculteurs, les acteurs des travaux publics et les pêcheurs, mais aussi toutes les professions qui utilisent beaucoup leur véhicule, telles que les aides à domicile », a poursuivi le Premier ministre.

Ce dernier, qui avait appelé dimanche les « pétroliers » à faire « un geste complémentaire », a aussi signalé que le groupe TotalEnergies avait « déjà donné son accord de principe pour aller au-delà de l’effort de l’Etat ».

Les pêcheurs et agriculteurs seront aidés par l’Etat

Jean Castex fait du « maintien des activités de pêche », « une priorité absolue ». Les pêcheurs vont ainsi recevoir une « aide financière exceptionnelle » pour leur permettre d’encaisser la flambée des prix de l’énergie « équivalente à 35 centimes par litre de gazole de pêche » jusqu’à fin juillet, a annoncé le Premier ministre. Le but ? « Que les bateaux reprennent la mer au plus vite ». Cette mesure complète le dispositif exceptionnel de six millions d’euros destiné aux pêcheurs, annoncé mercredi par la filière de la pêche.

L’Etat va par ailleurs provisionner une enveloppe de 400 millions d’euros pour financer une aide aux éleveurs qui font face à l’envolée du coût de l’alimentation des animaux. Les producteurs français craignent effectivement de manquer d’engrais et d’alimentation pour le bétail, la Russie et l’Ukraine étant d’importants fournisseurs. Les pertes des éleveurs seront compensées pendant quatre mois, a précisé Jean Castex. « Un acompte de 25% du remboursement de la TICPE sur le gazole non routier » leur sera également versé « dans les prochaines semaines ».

Indépendance énergétique, énergies renouvelables… Des mesures à plus long terme

Le Premier ministre a terminé son discours en insistant sur les mesures à plus long terme qu’il faudra prendre afin « d’accélérer la sortie des énergies fossiles et renforcer la souveraineté industrielle et alimentaire » de la France. Le gouvernement a ainsi « l’objectif du pétrole russe d’ici à 2027 ». Les capacités d’importation de gaz naturel liquéfié devront être renforcées, ainsi que les capacités en énergies renouvelables et en biogaz, affirme-t-il. Le chef du gouvernement a promis « un renforcement des aides pour décarboner les réseaux de chaleur ». Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a précisé que le gouvernement subventionnerait les entreprises pour moins dépendre des matières premières russes.

Les services publics invités à baisser le chauffage

Jean Castex « signera dans les jours à venir une circulaire appelant l’ensemble des services publics à réduire d’un degré la température de chauffage afin d’économiser l’énergie et de réduire la facture », a précisé la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili.

à lire

Reportages