23.2 C
Nice
6 juillet 2022
23.2 C
Nice
6 juillet 2022
spot_img
Lorenzo Sinic
Lorenzo Sinic
Journaliste pour Nice Premium depuis Juillet 2021. Responsable de la publication et des podcasts de Nice Premium. Rédacteur principal pour les catégories "Sport" et "OGC Nice".

Derniers Articles

Gare du Sud : le nouveau projet présenté !

3 min de lecture

Ils étaient nombreux à être présents à l’hôtel de ville ce jeudi pour connaître l’avenir du lieu emblématique du quartier Libération.

Depuis son inauguration, il y a 3 ans, la halle de la Gare du Sud a subi de nombreux coups d’arrêt et n’a jamais su montrer le visage espéré. Ces derniers mois, le projet semblait totalement à l’arrêt et un changement d’exploitant était à prévoir.

Il y a 4 mois, une déclaration de Christian Estrosi confirmait la fin de la collaboration avec l’exploitant du lieu, Urban Renaissance (“Ils n’en ont pas les moyens… Chaque jour qui passe est un jour où URD va vers de plus en plus de difficultés vis-à-vis de ses actionnaires. L’histoire va s’arrêter »). Aujourd’hui, le maire de Nice a annoncé qu’un repreneur avait été trouvé.

C’est le groupe familial IERA dirigé par Renato Iera qui a été choisi par la Municipalité pour reprendre la halle.

Un groupe bien connu des Niçois et des Azuréens puisqu’il possède les enseignes IT, IT Villagio et Strada, bien présentes dans la région. Dans le monde aussi, le groupe a du succès. Il emploie plus de 1200 personnes dans plus de 70 restaurants en Europe et en Amérique du Nord. À Nice, c’est près de 280 personnes qui seront employées dans la Gare du Sud.

Leur projet Mediterraneo est basé sur un concept qui met à l’honneur les cuisines méditerranéennes. « Notre cuisine sera le reflet du bassin méditerranéen : libanaise, espagnole, orientale, grecque, italienne et évidemment nissarde. Une cuisine sincère, populaire et authentique. Des recettes traditionnelles, des produits frais et de qualité, un tarif abordable. »

Néanmoins, le lieu ne sera pas entièrement destiné à la gastronomie. Estrosi et Iera l’ont annoncé, un espace d’art sera installé où expositions, spectacles et concerts se mêleront. « Je veux faire de la Gare du Sud un lieu de vie, d’éveil, de divertissement, inscrit dans la ville-quartier de la Libé. A l’étage des espaces dédiés aux associations culturelles et artistiques du quartier et un incubateur pour les passionnés de cuisine. »

Le concept proposé n’est pas l’un des seuls arguments émis par IERA. En effet, le groupe à l’avantage de connaître déjà le lieu car il y possédait un restaurant. Il y a également un avantage financier, IERA se présente avec ses propres fonds sans investisseur extérieur (chiffre d’affaires de 42 millions d’euros en 2021 malgré la crise sanitaire). Christian Estrosi le raconte, c’est aussi la détermination de Renato Iera, « celle d’un véritable entrepreneur » qui lui a permis d’accorder sa confiance à nouveau. Le fondateur d’IT avait présenté le concept et le projet qu’il avait imaginé en 2018, lors de sa première visite du lieu.

Avant de pouvoir débuter cette nouvelle ère pour la Halle de la Gare du Sud, le projet Mediterraneo devra d’abord être accepté par le conseil municipal.

à lire

Reportages