Récupération de Donnèe
20.2 C
Nice
20 mai 2024

Une pyramide de chaussures à Nice pour les victimes des bombes à sous-munitions et des mines

Derniers Articles

jpg_affiche-2.jpg Toutes les 90 minutes, dans le monde, une personne est mutilée par les mines antipersonnel et les bombes à sous-munition. Parmi les victimes, on compte de nombreux enfants. Pour lutter contre ce fléau, l’association Handicap International se mobilise pour la 16e année consécutive. Le 25 septembre 2010 dans le Jardin Albert 1er (côté place Masséna), vous pourrez signer une pétition contre ces « armes de lâches » et déposer une paire de chaussures afin de constituer une pyramide. Devenues inutiles, ces milliers de chaussures amoncelées matérialisent la dévastation et la misère. Chaque jour, de nombreuses victimes perdent un pied, une jambe ou la vie à la suite de l’explosion d’une mine ou d’une bombe à sous-munition.

Des traités pour endiguer le fléau

Ce fléau fait l’objet d’une mobilisation internationale. Le Traité d’Ottawa, contre les mines antipersonnel, appliqué en 1999 et le Traité d’Oslo, contre les bombes à sous-munitions, qui a pris effet en août 2010 mettent fin à l’impunité concernant l’utilisation de ces armes. Hélas, le chemin reste encore long avant d’éradiquer complètement ces armes. Du 8 au 12 novembre 2010, se tiendra à Vientiane, la capitale du Laos, la première conférence des États parties au Traité d’Oslo. Objectif : permettre aux gouvernements de mettre en place des mesures concrètes pour mettre en œuvre le traité.

Cette journée, destinée à sensibiliser le public à cette catastrophe, est aussi l’occasion de connaître les actions menées par l’association dans soixante pays et d’assister à des représentations artistiques.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages