Récupération de Donnèe
28.3 C
Nice
21 juillet 2024

Une Pink Parade pour aller au bout de l’égalité

Derniers Articles

C’est la dernière gay-parade de l’année après celle de Montpellier de samedi dernier mais elle s’annonce comme celle des records:


pinkparade.jpg si, l’année dernière, on avait compté 8 000 personnes dans le cortège, cette fois-ci, les organisateurs d’AGLAE (Association Gay et Lesbiennes Azuréenne d’Expression) et son historique président Louis accompagné du super-actif secrétaire général, Jean Marie Pottier, en attendent entre 10 et 12 000 avec un pourcentage important de participants venus de l’extérieur de la région niçoise.

Toutes et tous seront là pour afficher leur « normalité » autour d’un slogan qui se décline en quatre mots : Nos droits, Nos corps, Nos familles, Nos vies.

Et, tout cela, lors d’une marche citadine de visibilité, mais aussi de convivialité, avant que le côté festif ne prenne place dans la soirée puis dans la nuit (voir programme dans l’encadré).

Si 2013 a marqué l’histoire du mouvement par la grande avancée du mariage pour tous, la suite a montré que le combat pour l’égalité des droits n’est malheureusement pas encore arrivé à son terme.

Comme nous le dit Louis,  » l’égalité n’est pas toujours réelle, pour beaucoup le quotidien est un combat, une lutte contre le rejet, la haine et le sexisme. Il y a encore trop d’épisodes d’intolérance et violence. Pour cela nous appelons à un renforcement de la vigilance collective face à la recrudescence des agressions homophobes et transphobes »

La manifestation est aussi l’occasion pour exprimer la fierté collective et le sens d’appartenance, mais aussi pour remettre au centre de l’action, les revendications de toujours :

  • le changement d’état civil libre, gratuit et administrativement simplifié, sans expertise et sans stérilisations forcées pour les personnes trans

  • la pleine reconnaissance de toutes les familles pour mieux protéger tous les enfants

  • une éducation populaire, dès l’école, à la diversité des relations amoureuses, abolissant les clichés liés au genre et sexistes

  • des actions significatives pour prévenir le mal-être et le suicide des personnes LGBT

  • et l’ouverture de la procréation médicalement assistée à toutes les femmes

Cet après-midi, ce sera à la foule de le dire et à le redire redire, représentants d’une population estimée entre 5 et 10% des françaises et des français et de plus de 10 % de résident à Nice et dans sa région.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages