Récupération de Donnèe
15.2 C
Nice
4 mars 2024

Le Conseil municipal a repris son activité

Derniers Articles

Le Conseil municipal de Nice de ce vendredi, qui s’est tenu en visioconférence, a marqué la reprise de l’activité publique – cette année la situation sanitaire a annulé les voeux- après les vacances de fin d’année et avant les campagnes électorales qui occuperont le temps et surtout les esprits du personnel politique pendant les mois à venir.

Des tons compassés ont accompagné les présentations des dossiers et les interventions des conseillers d’opposition.

Le plat fort de la séance était le débat sur les orientations budgétaires ( ndlr: voir article sur ce dossier) mais d’autres points étaient également à l’ordre du jour.


Nous allons revenir sur certains points.

  • Protection fonctionnelle à monsieur Christian Estrosi, maire de la ville de Nice, suite à des propos diffamatoires.

Un des nombreux sujets abordés lors de ce Conseil municipal a été l’octroi d’une protection fonctionnelle au maire de Nice, dans le cadre de la procédure pour diffamation, engagée contre monsieur David Nakache, activiste de l’association Tous citoyens.
Effectivement, suite à des propos tenus à l’égard de Monsieur Estrosi par monsieur David Nakache diffusé sur le réseau social Twitter en 2019, le maire de Nice avait à la suite de ce tweet déposé plainte pour diffamation.

Il s’agissait donc de délibérer de la prise en charge par la ville de Nice des frais d’assistance et de représentation en justice, des frais d’avocat, des frais de déplacement, ainsi que d’autres frais de procédure qui devront être engagés par l’élu pour mener les actions nécessaires à sa défense.

La proposition de la majorité a été critiquée par Jean-Christophe Picard, ancien président de Anticor, qui se plait à nuancer les faits à charge de David Nakache, mais la volonté évidente de Christian Estrosi était de mettre un point d’arrêt à la prolifération de ce langage agressif qui se répand trop facilement dans les joutes politiques.

  • Soutien à la création : ateliers d’artistes.

La ville de Nice va mettre à disposition divers ateliers de travail afin d’accueillir des artistes plasticiens dans des locaux réhabilités sur le site du 109, puis élargir son dispositif de soutien à travers la mise à disposition d’un atelier «Table Ronde», venant s’ajouter aux 29 ateliers déjà existants, puis de 2 autres ateliers hors 109.
Des dossiers de candidature pour l’attribution d’un atelier de travail pour les artistes plasticiens pourront être retirés et devront être déposés numériquement au plus tard le 2 avril 2022.
La mise en place de ce projet permettra aux artistes de développer leurs productions sur le territoire de la commune.

  • Plan Nice 100 % Culture à l’École.

L’objectif du Plan Nice 100 % Culture à l’École au sein de 51 écoles dès la rentrée scolaire 2022/2023, est d’offrir à tous les élèves des écoles primaires de Nice l’accès à la Culture, à l’Art et au Patrimoine, dès le plus jeune âge et de façon permanente.

La municipalité relancera un plan de soutien en direction des professionnels de la culture qui s’étend sur 5 domaines : Éducation aux Arts Plastiques, Patrimoine et Littérature, Éducation Musicale, Éducation à l’Image et Spectacle Vivant.

L’expérimentation du Plan Nice 100 % Culture à l’École a déjà permis à 5 000 élèves de 21 écoles de bénéficier de 12 heures d’enseignement artistique et culturel pour l’année scolaire 2021/2022, par le biais de 18 associations culturelles et 11 artistes métropolitains.

Développement de l’agriculture urbaine et des jardins potagers sur la commune de Nice.

La charte proposée est une mesure s’inscrivant dans l’ambitieux Plan Climat 2025 souhaité par Christian Estrosi, un engagement moral de projet territorial de la préservation de l’environnement et de la biodiversité.
Elle prévoit de développer l’agriculture urbaine et les jardins potagers, ente autres avec la mise à disposition de parcelles municipales de jardins potagers à des associations.

Les associations délégataires devront s’engager à supprimer les produits issus de la chimie synthèse tels que les pesticides et engrais, limiter l’usage de plastique, être responsable vis-à-vis des ressources en eau, minimiser la production de déchets non-recyclables et recycler ceux qui peuvent l’être, puis utiliser un composteur.

  • Contrôle des locations meublées touristiques.

La location d’un local meublé destiné à l’habitation de manière répétée pour de courtes durées à une clientèle de passage qui n’y élit pas domicile déstabilise le marché de l’offre hôtelière et peut créer des dysfonctionnements dans la vie sociale entre co-propriétaires. Cette pratique a, ces dernières années, assumées des dimensions parfois inquiétantes.

Pour faire face à une possible dérive, la mise en place d’une information centralisée , suivant un canevas déjà expérimenté à niveau national permettra un meilleur contrôle.

Auteur/autrice

spot_img
- Sponsorisé -Récupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de DonnèeRécupération de Donnèe

à lire

Reportages