21.8 C
Nice
17 août 2022
21.8 C
Nice
17 août 2022
spot_img

Derniers Articles

50ème anniversaire de l’Ecole Supérieure de Ballet Rossella Hightower: Coup de Foudre

2 min de lecture

Le 29 janvier à 20h30 au Théatre de la Croisette à Cannes
dans le cadre de la soirée « Les entreprises au service de la culture »

Coup de Foudre
d’une danse rebelle et passionnée
Les matières du corps en mouvement
Autour de Benjamin Lamarche et Claude Brumachon
par Cannes Jeune Ballet

Foudre, une errance, un coup de foudre, un sonnet pour quatre danseurs et deux danseuses créé pour eux, avec eux, un échange hors de mots. D’où surgit tel un éclair qui raye la nuit, la poésie des corps qui vivent. d’une danse rebelle et passionnée
Les matières du corps en mouvement

Les propos de Claude Brumachon :

« C’est toujours le propos, la création ; qu’elle soit en cours, en course, en maturation, en bouillonnement, en gestation, en irruption ou en reprise, en travail, en passation, en souvenir, en lecture, en regard de l’autre. C’est toujours le propos. Et le jour où … il n’y en aura plus, la danse cessera.

Nous (Claude et moi) sommes arrivés à Cannes la semaine dernière. La géographie importe peu, c’est le lieu où nous sommes qui compte les danseurs. Ici, école de Rosella Hightower.
Dans le studio de la rue de Colmar, les danseurs (parce que l’on est danseur, bien avant d’être élève), Claude, Hacène Bahiri (le maitre de Ballet dit-on. Le guide, le passeur, celui qui accompagne les élèves vers l’autre part de leur vie) et moi. Pour les danseurs c’est un peu comme se jeter à l’eau en ayant appris (le mot est juste) à nager, mais en ne l’ayant pas encore expérimenté.

Hacène, le maître de ballet, c’est ainsi que l’on dit ? Il a l’oeil exact, vif, l’intelligence de ce que le corps entend, ce que les sens attrapent et disent dans la fulgurance d’un geste. Les étudiants (je change alors volontairement de terme) se heurte au sens. La sensation, le poétique, la vibration profonde du bouger qui donne à la danse la puissance et la luminosité.

Ça s’agite dans les têtes, ça cogite dans les corps et parfois l’étincelle jaillit, acérée et cinglante. C’est au delà du travail, on est dans l’interprétation. Ce que danser veut dire. Ce que danser peut être, peut dire et accueillir ».

à lire

Reportages